Notre culture

Les costumes

Les costumes des danseurs et musiciens ont été fidèlement copiés sur des originaux patiemment retrouvés en province : les garçons portent le costume dit « à la française » ou la « biaude » en toile de lin bleue ou noire, sur le pantalon de lainage à rayures noires; les filles sont vêtues de costumes sobres, longues jupes et « caracos », serrés à la taille par le lien d’un grand tablier, mais égayés par les ruchés des coiffes blanches amidonnées et les petits chapeaux de paille, typiques et seyants.

Garçons et filles sont chaussés de sabots de bois sculptés et peints, fabriqués par un artisan creusois, et dont les claquements rythment gaiement les pas de danse.

 

Avec l’aide de la Commission du folklore de la «Ligue Auvergnate et du Massif central», Les Enfants de la Marche ont rédigé 3 ouvrages sur les costumes portés dans le Massif Central entre 1800 et 1914.
Vous pourrez y trouver les photographies de pièces de costume authentiques ainsi que les patrons permettant de les reproduire sans oublier une bibliographie la plus complète possible sur le sujet.

Ces ouvrages sont à votre disposition en nous contactant directement par courriel à  contact@lesenfantsdelamarche.fr

———————————————————————————

Les danses

Les danses présentées par Les Enfants de la Marche sont d’origine populaire, quelquefois très anciennes, en particulier les danses d’origine guerrière; elles sont, soit spécifiquement marchoises, soit du Massif Central en général. Ce sont principalement des bourrées, dont chacune a une signification ou une histoire particulière (bourrée des tapissiers d’Aubusson, des maçons dansant entre eux sur les chantiers parisiens, des bergers gardant leur troupeau, des tisseuses de toile .. ,).

———————————————————————————

La musique

Les danseurs sont accompagnés par des instruments très anciens : vielles à roue et cornemuses, et plus récents : accordéons.